Prise en charge

Prise en charge de l’HS

De plus en plus de preuves sont publiées afin de définir le traitement de l’hidradénite suppurée (HS). Toutefois, à ce jour, le traitement n’est pas basé sur une approche evidence-based, probablement en raison du manque de recommandations thérapeutiques de ce type [Gulliver 2016].

Les European Dermatology Forum Guidelines, publiées en 2015, recommandent que le traitement de l’HS soit basé sur l’impact subjectif et la sévérité objective de la maladie. Les lésions qui récidivent localement peuvent être traitées par chirurgie classique ou au laser, alors que le traitement médical, qu’il soit administré en monothérapie ou conjointement à une chirurgie radicale, convient mieux aux lésions diffuses. Pour plus d’informations au sujet des EDF Guidelines en rapport avec la prise en charge de l’HS, cliquez ici [Zouboulis 2015a].

Le groupe d’experts a recommandé un traitement de l’HS basé sur le grade de sévérité de Hurley, suivant l’algorithme thérapeutique présenté à la Figure 1. Les mesures adjuvantes, telles que prise en charge de la douleur, traitement des surinfections, perte de poids et abstinence tabagique doivent être prises en considération [Zouboulis 2015a].

Figure 1. Choix thérapeutiques en cas d’hidradénite suppurée, d’après les European S1 Guidelines [Zouboulis 2015a].

Sur la base de l’HS Treatment Guideline formulée par le European Dermatology Forum, [Zouboulis 2015a], une étude a été mise sur pied pour promouvoir une approche thérapeutique evidence-based holistique. Un algorithme reprenant tous les aspects du traitement de l’HS a été développé ; il est basé sur le niveau de preuve et la puissance de la recommandation (Figure 2) [Gulliver 2016].

Figure 2. Approche evidence-based pour le traitement de l’hidradénite suppurée, basée sur la European Guideline for the Treatment of Hidradenitis Suppurativa [Gulliver 2016].

Sur la base de cette approche, une fois que l’HS est diagnostiquée, tous les patients devraient se voir proposer un traitement adjuvant adéquat (prise en charge de la douleur, perte de poids, arrêt du tabac, traitement des surinfections et application de pansements appropriés) [Gulliver 2016].

Le médecin traitant devrait être familiarisé avec les scores de sévérité de la maladie, en particulier la stadification de Hurley, la Physician’s Global Assessment et l’Hidradenitis Suppurativa Clinical Response (HiSCR). L’utilisation en routine de résultats rapportés par le patient, incluant l’index de qualité de vie dermatologique (DLQI), l’évaluation des démangeaisons et de la douleur (échelle visuelle analogique) est fortement recommandée [Gulliver 2016].

La nécessité d’une intervention chirurgicale devrait être évaluée chez tous les patients, en fonction du type et de l’étendue des cicatrices, et une approche chirurgicale evidence-based devrait être adoptée [Gulliver 2016].

Sur la base des European S1 Guidelines et de l’organigramme suggéré par Gulliver et al., un groupe d’experts belges de l’HS a développé un organigramme local pour le traitement (Figure 3).

Figure 3. Algorithme thérapeutique belge basé sur les EDF Guidelines* [Zouboulis 2015], l’organigramme suggéré** [Gulliver 2016] et les discussions entre experts belges de l’HS***

Cliquez sur chaque traitement dans l’algorithme pour en savoir plus sur ce traitement.

Évaluation de l’efficacité du traitement

HS Clinical Response Scale

L’HiSCR (HS Clinical Response) est une évaluation validée de l’efficacité du traitement anti-inflammatoire [Kimball 2014]. Cette évaluation nécessite le comptage initial et post-intervention des nodules inflammatoires, des abcès et des fistules drainantes [Zouboulis 2015b].

L’HiSCR évalue la réponse clinique au traitement anti-inflammatoire à l’aide des éléments suivants [Kimball 2014] :

Type de lésions

  • Abcès (fluctuants, drainants ou non, érythémateux, flasques ou douloureux au toucher/spontanément douloureux, lésion ronde > 2 cm)
  • Nodules inflammatoires (durs, érythémateux, fermes, de type granulome pyogénique, lésion ronde < 2 cm localisée au niveau de la peau ou du tissu sous-cutané)
  • Fistules drainantes (écoulement de pus à la surface de la peau)

Réponse au traitement (par rapport au départ)

Le traitement se révèle efficace :

  1. S’il y a au moins 50 % de réduction du nombre d’abcès et de nodules inflammatoires
  2. S’il n’y a pas d’augmentation du nombre d’abcès
  3. S’il n’y a pas d’augmentation du nombre de fistules drainantes par rapport au départ.

L’HiSCR s’est avéré significativement corrélé avec des améliorations de tous les résultats évalués par le médecin et le patient. Ce score validé, facile à utiliser, est recommandé tant en pratique clinique quotidienne (première ligne de soins et cliniques dermatologiques) qu’à des fins de recherche [Zouboulis 2015b].

Références

Gulliver W, Zouboulis CC, Prens E et al. Evidence-based approach to the treatment of hidradenitis suppurativa/acne inversa, based on the European guidelines for hidradenitis suppurativa. Rev Endocr Metab Disord 2016; DOI: 0.1007/s11154-016-9328-5.

Kimball AB, Jemec GB, Yang M et al. Assessing the validity, responsiveness and meaningfulness of the Hidradenitis Suppurativa Clinical Response (HiSCR) as the clinical endpoint for hidradenitis suppurativa treatment. Br J Dermatol 2014;171:1434–42. Zouboulis CC, Desai N, Emtestam L et al. European S1 guideline for the treatment of hidradenitis suppurativa/acne inversa. J Eur Acad Dermatol Venereol 2015a;29:619–44. Zouboulis CC, Del Marmol V, Mrowietz U et al. Hidradenitis suppurativa/acne inversa: Criteria for diagnosis, severity assessment, classification and disease evaluation. Dermatology 2015b;231:184–90.

Ce site peut améliorer votre expérience d’utilisateur en activant les cookies.
Plus d’informations