Comorbidites

Étant donné la physiopathologie progressive et inflammatoire de l’hidradénite suppurée (HS), on s’attend à ce que certaines comorbidités puissent contribuer à l’inflammation et aux frottements liés à la maladie [Kohorst 2015].

Plusieurs catégories de comorbidités ont été observées (Figure 1) [Kohorst 2015] :

  • Obésité et syndrome métabolique
  • Troubles hormonaux
  • Mauvaise hygiène de vie et état d’esprit
  • Maladies auto-immunes
  • Maladies inflammatoires
  • Risque de cancer cutané
  • Séquelles de plaies n’ayant pas cicatrisé

D’après les études rapportées à ce jour, l’HS est le plus fortement associée au syndrome métabolique. Bien qu’on ait suggéré que l’HS est associée à une large gamme d’autres situations, incluant le tabagisme, la dépression, les maladies auto-immunes et l’oncologie cutanée, les preuves sont moins convaincantes, étant donné qu’elles reposent largement sur des communications rétrospectives et des séries de cas [Kohorst 2015].

Figure 1. Comorbidités associées à l’hidradénite suppurée [Kohorst 2015].

 

Obésité

On a noté une tendance à l’HS chez les patients obèses depuis des décennies. Cette forte association entre l’obésité et l’HS a été confirmée dans des études contrôlées [Kohorst 2015].

On n’a pas démontré de relation entre la durée de l’HS et l’obésité [Barth 1996]. Toutefois, plusieurs études suggèrent une association entre la sévérité de l’HS et un IMC (indice de masse corporelle) élevé [Canoui-Poitrine 2009 ; Crowley 2014 ; Sartorious 2009 ; Schrader 2014 ; Vazquez 2013].

Des données provenant d’un suivi à long terme suggèrent que la rémission de l’HS est plus fréquente chez les patients non obèses [Kromann 2014].

L’obésité centrale a également été mise en relation avec l’HS, indépendamment de l’IMC [Miller 2014]. Par ailleurs, on a suggéré que le développement de l’HS pourrait être dû au chevauchement des plis cutanés chez les patients obèses, et que les problèmes hormonaux concomitants et l’état pro-inflammatoire associé à l’obésité pourraient également être impliqués [Alikhan 2009].

Diabète

Des études récentes [Miller 2014 ; Shlyankevich 2014] ont étayé plus avant l’association entre le diabète et l’HS, connue depuis plus de 20 ans [Barth 1988 ; O’Loughlin 1988].

En cas d’HS, les fréquences rapportées de diabète variaient de 5 % à 20 % [Miller 2014 ; Shlyankevich 2014], tandis que les fréquences d’hyperglycémie et d’intolérance au glucose atteignaient 26 % et 39 %, respectivement [Gold 2014 ; Sabat 2012].

On n’a pas relevé de lien significatif avec une HS plus sévère en cas de coexistence d’HS et de diabète [Revuz 2008].

Troubles lipidiques

On a identifié une association systématique entre l’HS et l’hypertriglycéridémie, susceptible d’induire une confusion s’il y a également une obésité et de mauvaises habitudes alimentaires [Gold 2014 ; Sabat 2012].

On a également rapporté une association entre de faibles taux de cholestérol HDL (high density lipoprotein) et l’HS dans deux publications [Miller 2014 ; Sabat 2012], tandis qu’une autre étude n’a pas pu identifier cette corrélation [Gold 2014]. En cas d’HS, en fonction de la population d’étude, la fréquence de faibles taux de HDL variait de 33,1 % à 54 % [Kohorst 2015].

Troubles hormonaux

On a longtemps suggéré l’existence d’une pathogenèse hormonale à l’HS, étant donné la prédisposition plus importante des femmes à souffrir de l’affection [Kromann 2014]. Dans une étude cas-témoins récente, on a rapporté une forte association entre l’HS et le syndrome des ovaires polykystiques, qui est également lié à l’obésité [Shlyankevich 2014]. Toutefois, cette association n’a pas été confirmée dans d’autres publications [Kromann 2014].

Tabagisme

Deux études ont constaté une association entre un tabagisme actuel et la prévalence d’HS [König 1999 ; Revuz 2008], alors qu’une autre étude a contredit cette observation [Schrader 2014]. Il existe également des rapports contradictoires reliant l’HS et un antécédent de tabagisme [Revuz 2008 ; Schrader 2014].

On a observé une consommation accrue de cigarettes par jour chez les patients fréquentant des cliniques de l’HS, comparativement aux sujets témoins [Revuz 2008], ainsi qu’une association entre une augmentation du fardeau de la maladie et une augmentation significative du nombre d’années-paquets, suggérant que le tabagisme peut aggraver l’HS [Schrader 2014].

On a rapporté une association entre le tabagisme et une HS plus sévère [Sartorius 2009 ; Vazquez 2013] et, dans une étude basée sur un questionnaire, on a noté des taux plus faibles de rémission de l’HS chez les fumeurs, par rapport aux non-fumeurs [Kromann 2014].

On n’a pas rapporté de différence significative entre l’âge où le tabagisme a débuté chez les patients souffrant d’HS et dans le groupe témoin [Revuz 2008].

Dépression

La dépression (5,9 %) était plus fréquemment observée chez les patients souffrant d’HS, comparativement au groupe témoin, dans une étude ayant inclus 9 619 patients [Shavit 2015]. L’association entre le fardeau de la maladie et une dépression concomitante est peu concluante, selon les rapports publiés jusqu’ici [Crowley 2014 ; Sartorius 2009 ; Vazquez 2013].

Maladies inflammatoires de l’intestin

Une étude évaluant l’incidence basée sur la population a montré que les patients souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin couraient un risque 9 fois plus élevé (taux d’incidence = 8,9) de développer une HS que la population générale (intervalle de confiance à 95 % 3,6-17,5) [Yadav 2016].

Maladie de Crohn

Il faut différencier une maladie de Crohn cutanée d’une HS périanale : le clinicien doit toujours garder en tête que les lésions périanales de la maladie de Crohn peuvent imiter l’HS et, dès lors, réaliser les examens nécessaires. Les lésions atypiques ressemblant à des condylomes, observées en cas de maladie de Crohn, ne se voient pas en cas d’HS et les lésions spécifiques de la maladie de Crohn sont inhabituelles en dehors de la région périanale. Il est néanmoins pratiquement impossible de différencier l’HS et la maladie de Crohn sur une simple base clinique. La présence de granulomes épithélioïdes au niveau du derme, en dehors du site d’inflammation active, est suggestive, mais on ne recourt pas souvent aux biopsies chez les patients souffrant d’HS. Lorsqu’un doute persiste, il faut réaliser une colonoscopie, même en l’absence de symptômes digestifs patents [Dhaou 2013].

Les fréquences rapportées au départ des plus vastes séries de cas d’HS en cas de maladie de Crohn variaient de 17-26 %, contre 14-18 % en cas de rectocolite hémorragique [van der Zee 2014]. La maladie de Crohn est typiquement localisée au niveau du côlon, et il arrive souvent qu’elle existe déjà depuis de nombreuses années avant l’apparition de l’HS. L’HS est souvent localisée au niveau périanal ou périnéal en cas de maladie de Crohn [Church 1993].

Arthrite et spondylarthropathies

On a rapporté des fréquences significativement plus élevées de spondylarthropathies chez les patients souffrant d’HS, comparativement aux sujets témoins [Richette 2014 ; Shlyankevich 2014].

L’arthrite, qui touche plutôt la périphérie que les articulations vertébrales, a été rapportée essentiellement chez des hommes de race noire souffrant d’HS [Bhalla 1994]. L’HS précède habituellement l’arthrite de quelques années mais, une fois que l’HS a fait son apparition, l’arthrite associée connaît des poussées chroniques, associées aux poussées d’HS, bien qu’elle puisse souvent s’améliorer moyennant un traitement efficace de l’HS [Bhalla 1994 ; Fimmel 2010]. La maladie arthritique associée est caractérisée par un HLA-B27 négatif [Bhalla 1994].

Maladies inflammatoires et syndromes associés

Tétrade d’occlusion folliculaire

L’HS associée à la tétrade d’occlusion folliculaire (à savoir HS, kystes pilonidaux, acné conglobata et cellulite disséquante du cuir chevelu) a été rapportée dans quelques études.

Les kystes pilonidaux sont extrêmement fréquents chez les patients souffrant d’HS (6-30 % et plus souvent chez les hommes). Ils constituent le symptôme de la tétrade le plus fréquent, et se présentent soit sous la forme d’une véritable lésion nodulaire, suppurante, nécessitant une excision (fréquemment déjà excisé lorsque l’HS apparaît), soit d’une petite dépression développementale du pli interfessier, sur la ligne médiane [Vazquez 2013 ; Revuz 2009].

On n’a pas identifié d’association entre une maladie pilonidale et la sévérité de l’HS [Canoui- Poitrine 2009 ; Vazquez 2013]. Toutefois, dans deux séries de cas, l’acné conglobata était liée à l’HS et à l’arthrite [Lim 2013 ; Thein 2004]. Il est difficile d’établir une comorbidité entre l’HS et une cellulite disséquante – en raison de sa rareté –, bien qu’on ait rapporté quelques cas, le plus souvent chez des hommes de race noire [Lim 2013 ; Maintz 2005].

Acné vulgaire

On ne dispose que de faibles preuves étayant une association entre l’acné vulgaire et l’HS. Les fréquences rapportées dans des études portant sur un antécédent d’acné vulgaire et sur de l’acné actuelle variaient de 23-44 % et de 13-36 %, respectivement [Canoui-Poitrine 2009 ; Schrader 2014 ; Vazquez 2013]. On n’a pas démontré que la sévérité de l’HS est significativement affectée par la présence actuelle ou passée d’acné vulgaire [Canoui-Poitrine 2009 ; Schrader 2014 ; Vazquez 2013].

Pyoderma gangrenosum

Le pyoderma gangrenosum a été indépendamment mis en relation avec l’HS [Ah-Weng 2005 ; Hsaio 2010 ; Reddick 2010]. Des cas publiés ont également décrit l’association d’un pyoderma gangrenosum et d’HS dans des syndromes tels que pyoderma gangrenosum, acné et hidradénite suppurée (PASH), arthrite pyogénique, pyoderma gangrenosum, acné et hidradénite suppurée (PAPASH), et arthrite psoriasique, pyoderma gangrenosum, acné et hidradénite suppurée (PsAPASH) [Braun-Falco 2012 ; Duchatelet 2015 ; Saraceno 2015 ; Staub 2015].

Oncologie cutanée

On ne sait toujours pas clairement s’il existe une association entre un cancer cutané non mélanomateux et l’HS, ou s’il s’agit seulement d’une complication du processus inflammatoire chronique typique de l’HS [Kohorst 2015]. On a identifié une augmentation de 4,6 fois du risque de cancer cutané non mélanomateux chez les patients souffrant d’HS, dans une vaste étude rétrospective [Lapins 2001].

Le carcinome à cellules squameuses (CCS) est plus fréquent chez les hommes souffrant d’HS, avec un rapport de 4:1 [Alikhan 2009]. Une étude a rapporté une durée moyenne d’HS de 25 ans avant le diagnostic d’un CCS, et une survie globale inférieure à 2 ans après le diagnostic de CCS chez 48 % (n = 15) des patients [Maclean 2007]. Une récente étude d’incidence de l’HS, basée sur la population, a rapporté que les affections néoplasiques n’étaient pas suffisamment fréquentes pour justifier une analyse [Vazquez 2013]. On a rapporté que la prévalence de carcinome à cellules squameuses de la peau, chez 1 730 patients souffrant d’HS, atteint 0,52 % [Shlyankevich 2014].

Références

Comorbidités

Kohorst JJ, Kimball AB, Davis MDP. Systemic associations of hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2015;73:S27–35.

Obésité

Alikhan A, Lynch PJ, Eisen DB. Hidradenitis suppurativa: A comprehensive review. J Am Acad Dermatol 2009;60:539–61.

Barth JH, Layton AM, Cunliffe WJ. Endocrine factors in pre and postmenopausal women with hidradenitis suppurativa. Br J Dermatol 1996;134:1057–9.

Canoui-Poitrine F, Revuz JE, Wolkenstein P et al. Clinical characteristics of a series of 302

French patients with hidradenitis suppurativa, with an analysis of factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2009;61:51–7.

Crowley JJ, Mekkes JR, Zouboulis CC et al. Association of hidradenitis suppurativa disease severity with increased risk for systemic comorbidities. Br J Dermatol 2014;171:1561–5. Gold DA, Reeder VJ, Mahan MG et al. The prevalence of metabolic syndrome in patients with hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2014;70:699–703.

Kohorst JJ, Kimball AB, Davis MDP. Systemic associations of hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2015;73:S27–35.

Kromann CB, Deckers IE, Esmann S et al. Risk factors, clinical course and long-term prognosis in hidradenitis suppurativa: a cross-sectional study. Br J Dermatol 2014;171:819–24.

Miller IM, Ellervik C, Vinding GR et al. Association of metabolic syndrome and hidradenitis suppurativa. JAMA Dermatol 2014;150:1273–80.

Sartorius K, Emtestam L, Jemec GB et al. Objective scoring of hidradenitis suppurativa reflecting the role of tobacco smoking and obesity. Br J Dermatol 2009;161:831–9.

Schrader AM, Deckers IE, van der Zee HH et al. Hidradenitis suppurativa: a retrospective study of 846 Dutch patients to identify factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2014;71:460–67.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Syndrome métabolique

Crowley JJ, Mekkes JR, Zouboulis CC et al. Association of hidradenitis suppurativa disease severity with increased risk for systemic comorbidities. Br J Dermatol 2014;171:1561–5. Gold DA, Reeder VJ, Mahan MG et al. The prevalence of metabolic syndrome in patients with hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2014;70:699–703.

Kohorst JJ, Kimball AB, Davis MDP. Systemic associations of hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2015;73:S27–35.

Miller IM, Ellervik C, Vinding GR, et al. Association of metabolic syndrome and hidradenitis suppurativa. JAMA Dermatol 2014;150:1273–80.

Revuz JE, Canoui-Poitrine F, Wolkenstein P et al. Prevalence and factors associated with hidradenitis suppurativa: results from two case-control studies. J Am Acad Dermatol 2008;59:596–601.

Sabat R, Chanwangpong A, Schneider-Burrus S et al. Increased prevalence of metabolic syndrome in patients with acne inversa. PLoS One 2012;7:e31810.

Diabète

Barth JH, Ng LL, Wojnarowska F et al. Acanthosis nigricans, insulin resistance and cutaneous virilism. Br J Dermatol 1988;118:613–19.

Gold DA, Reeder VJ, Mahan MG et al. The prevalence of metabolic syndrome in patients with hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2014;70:699–703.

Miller IM, Ellervik C, Vinding GR et al. Association of metabolic syndrome and hidradenitis suppurativa. JAMA Dermatol 2014;150:1273–80.

O’Loughlin S, Woods R, Kirke PN et al. Hidradenitis suppurativa. Glucose tolerance, clinical, microbiologic, and immunologic features and HLA frequencies in 27 patients. Arch Dermatol 1988;124:1043–46.

Revuz JE, Canoui-Poitrine F, Wolkenstein P et al. Prevalence and factors associated with hidradenitis suppurativa: results from two case-control studies. J Am Acad Dermatol 2008;59: 596–601.

Sabat R, Chanwangpong A, Schneider-Burrus S et al. Increased prevalence of metabolic syndrome in patients with acne inversa. PLoS One 2012;7:e31810.

Shlyankevich J, Chen AJ, Kim GE et al. Hidradenitis suppurativa is a systemic disease with substantial comorbidity burden: a chart-verified case-control analysis. J Am Acad Dermatol 2014;71:1144–50.

Troubles lipidiques

Gold DA, Reeder VJ, Mahan MG et al. The prevalence of metabolic syndrome in patients with hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2014;70:699–703.

Kohorst JJ, Kimball AB, Davis MDP. Systemic associations of hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2015;73:S27–35.

Miller IM, Ellervik C, Vinding GR et al. Association of metabolic syndrome and hidradenitis suppurativa. JAMA Dermatol 2014;150:1273–80.

Sabat R, Chanwangpong A, Schneider-Burrus S et al. Increased prevalence of metabolic syndrome in patients with acne inversa. PLoS One 2012;7:e31810.

Troubles hormonaux

Kromann CB, Deckers IE, Esmann S et al. Risk factors, clinical course and long-term prognosis in hidradenitis suppurativa: a cross-sectional study. Br J Dermatol 2014;171:819–24. Shlyankevich J, Chen AJ, Kim GE et al. Hidradenitis suppurativa is a systemic disease with substantial comorbidity burden: a chart-verified case-control analysis. J Am Acad Dermatol 2014;71:1144-1150.

Tabagisme

König A, Lehmann C, Rompel R et al. Cigarette smoking as a triggering factor of hidradenitis suppurativa. Dermatology 1999;198:261–4.

Kromann CB, Deckers IE, Esmann S et al. Risk factors, clinical course and long-term prognosis in hidradenitis suppurativa: a cross-sectional study. Br J Dermatol 2014;171:819–24.

Revuz JE, Canoui-Poitrine F, Wolkenstein P et al. Prevalence and factors associated with hidradenitis suppurativa: results from two case-control studies. J Am Acad Dermatol 2008;59: 596–601.

Sartorius K, Emtestam L, Jemec GB et al. Objective scoring of hidradenitis suppurativa reflecting the role of tobacco smoking and obesity. Br J Dermatol 2009;161:831–9. Schrader AM, Deckers IE, van der Zee HH et al. Hidradenitis suppurativa: a retrospective study of 846 Dutch patients to identify factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2014;71:460–7.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Dépression

Crowley JJ, Mekkes JR, Zouboulis CC et al. Association of hidradenitis suppurativa disease severity with increased risk for systemic comorbidities. Br J Dermatol 2014;171:1561–65. Sartorius K, Emtestam L, Jemec GB et al. Objective scoring of hidradenitis suppurativa reflecting the role of tobacco smoking and obesity. Br J Dermatol 2009;161:831–9.

Shavit E, Dreiher J, Freud T et al. Psychiatric comorbidities in 3207 patients with hidradenitis suppurativa. J Eur Acad Dermatol Venereol 2015;29:371–6.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Maladies inflammatoires de l’intestin

Church JM, Fazio VW, Lavery IC et al. The differential diagnosis and comorbidity of hidradenitis suppurativa and perianal Crohn’s disease. Int J Colorectal Dis 1993;8:117–19. Dhaou BB, Boussema F, Aydi Z et al. Hidradenitis suppurativa (Verneuil’s disease). J Saudi Soc Dermatol Dermatol Surg 2013;17:1–5.

van der Zee HH, de Winter K, van der Woude CJ et al. The prevalence of hidradenitis suppurativa in 1093 patients with inflammatory bowel disease. Br J Dermatol 2014;171:673–5.

Yadav S, Singh S, Edakkanambeth Varayil J et al. Hidradenitis suppurativa in patients with inflammatory bowel disease: a population-based cohort study in Olmsted County, Minnesota. Clin Gastroenterol Hepatol 2016;14:65–70.

Arthrite et spondylarthropathies

Bhalla R, Sequeira W. Arthritis associated with hidradenitis suppurativa. Ann Rheum Dis 1994;53:64–6.

Fimmel S, Zouboulis CC. Comorbidities of hidradenitis suppurativa (acne inversa). Dermatoendocrinol 2010;2:9–16.

Richette P, Molto A, Viguier M et al. Hidradenitis suppurativa associated with spondyloarthritis—results from a multicenter national prospective study. J Rheumatol 2014;41:490–4.

Shlyankevich J, Chen AJ, Kim GE et al. Hidradenitis suppurativa is a systemic disease with substantial comorbidity burden: a chart-verified case-control analysis. J Am Acad Dermatol 2014;71:1144–50.

Maladies inflammatoires et syndromes associés

Canoui-Poitrine F, Revuz JE, Wolkenstein P et al. Clinical characteristics of a series of 302

French patients with hidradenitis suppurativa, with an analysis of factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2009;61:51–7.

Lim DT, James NM, Hassan S et al. Spondyloarthritis associated with acne conglobata, hidradenitis suppurativa and dissecting cellulitis of the scalp: a review with illustrative cases. Curr Rheumatol Rep 2013;15:346.

Maintz L, Betz RC, Allam JP et al. Keratitis-ichthyosis-deafness syndrome in association with follicular occlusion triad. Eur J Dermatol 2005;15:347–52.

Revuz J. Hidradenitis suppurativa. J Eur Acad Dermatol Venereol 2009;23:985–98.

Thein M, Hogarth MB, Acland K. Seronegative arthritis associated with the follicular occlusion triad. Clin Exp Dermatol 2004;29:550–2.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Acné vulgaire

Canoui-Poitrine F, Revuz JE, Wolkenstein P et al. Clinical characteristics of a series of 302

French patients with hidradenitis suppurativa, with an analysis of factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2009;61:51–57.

Schrader AM, Deckers IE, van der Zee HH et al. Hidradenitis suppurativa: a retrospective study of 846 Dutch patients to identify factors associated with disease severity. J Am Acad Dermatol 2014;71:460–7.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Pyoderma gangrenosum

Ah-Weng A, Langtry JA, Velangi S et al. Pyoderma gangrenosum associated with hidradenitis suppurativa. Clin Exp Dermatol 2005;30:669–71.

Braun-Falco M, Kovnerystyy O, Lohse P et al. Pyoderma gangrenosum, acne, and suppurative hidradenitis (PASH)—a new autoinflammatory syndrome distinct from PAPA syndrome. J Am Acad Dermatol 2012;66:409–15.

Duchatelet S, Miskinyte S, Join-Lambert O et al. First nicastrin mutation in PASH syndrome. Br J Dermatol 2015;173:610–12.

Hsiao JL, Antaya RJ, Berger T et al. Hidradenitis suppurativa and concomitant pyoderma gangrenosum: a case series and literature review. Arch Dermatol 2010;146:1265–70. Reddick CL, Singh MN, Chalmers RJ. Successful treatment of superficial pyoderma gangrenosum associated with hidradenitis suppurativa with adalimumab. Dermatol Online J 2010;16:15.

Saraceno R, Babino G, Chiricozzi A et al. PsAPASH: a new syndrome associated with hidradenitis suppurativa with response to tumor necrosis factor inhibition. J Am Acad Dermatol 2015;72:e42–4.

Staub J, Pfannschmidt N, Strohal R et al. Successful treatment of PASH syndrome with infliximab, cyclosporine and dapsone. J Eur Acad Dermatol Venereol 2015a;29:2243–7.

Oncologie cutanée

Alikhan A, Lynch PJ, Eisen DB. Hidradenitis suppurativa: a comprehensive review. J Am Acad Dermatol 2009;60:539–61.

Kohorst JJ, Kimball AB, Davis MDP. Systemic associations of hidradenitis suppurativa. J Am Acad Dermatol 2015;73:S27–35.

Lapins J, Ye W, Nyren O et al. Incidence of cancer among patients with hidradenitis suppurativa. Arch Dermatol 2001;137:730–4.

Maclean GM, Coleman DJ. Three fatal cases of squamous cell carcinoma arising in chronic perineal hidradenitis suppurativa. Ann R Coll Surg Engl 2007;89:709–12.

Shlyankevich J, Chen AJ, Kim GE et al. Hidradenitis suppurativa is a systemic disease with substantial comorbidity burden: a chart-verified case-control analysis. J Am Acad Dermatol 2014;71:1144–150.

Vazquez BG, Alikhan A, Weaver AL et al. Incidence of hidradenitis suppurativa and associated factors: a population-based study of Olmsted County, Minnesota. J Invest Dermatol 2013;133:97–103.

Ce site peut améliorer votre expérience d’utilisateur en activant les cookies.
Plus d’informations